ID 2477
permalink
library I-VgcFondo Rolandi VAUDEVILLES JU-L
title-page

LA LIONNE / comédie en deux actes, mêlée de chant / par MM. Ancelot et Léon / représentée pour la première fois à Paris sur le théâtre du Vaudeville / le 14 février 1840

edition [Paris][Marchant]
stamperia Dondey Dupré
[1840]
format 24,5x15,8; pp. 27
acts atti 2
illustrations

1 incisione (vignetta scenica per I 1; H. F.; p. 1) 

performance Parigi, Vaudeville14 febbraio 1840
libretto Jacques Ancelot - Léon [Laya] WICKS
composer Édouard Bruguière - Alexandre Pierre Joseph Doche
characters and performers
Le comte Anatole de MercourtÉmile Taigny
Maurice
ses amis
Charles Courci
ErnestBallard
Victor jeune pianisteRavel
FloraAnaïs Fargueil
FrancineDoche
Julie femme-de-chambre de FloraGrave
remarks

[R.] Iª rappr. ass. Testo con prosa. È un n. del «Magasin théâtral», XXVII. Iª ed. ass.? Di Bruguière è a. Je veux revoir ma patrie (II 12); di Doche a. nuova Non, non, je ne veux plus mourir (II 4). Si utilizzano inoltre: a. Que c'est gentil le mariage da Valentine (I 1); finale I di Chut o fragment da La juive (Éloignez en secret, I 1); a. da Yelva (À ses honneurs quand l'Église m'invite, I 3; ripresa in II 12); a. da Le domino noir o a. da La duchesse, I 3 (Faisons silence!, I 6); a. Oui, c'est moi, plaignez une folle; a. Inésille, qu'elle est gentille da Le domino noir (I 10); finale II da Les Mancini (À cheval! à cheval!, I 11); a. Moi, pauvre matelot, qui regrettais la terre da Les deux pigeons, IV 2 (II 1); a. Pour moi plus de mystère da Trois dimanches (II 4); a. Pardonne-moi da Mathilde, II 2 (II 6); a. Que d'autres vous rendant les armes da La reine d'un jour (II 9); a. Soldat français (II 12). Bruguière compare nella forma Bruguières.